Enrique Ramírez

Artiste en résidence pédagogique à l’ENSP en 2020/2021

Biographie

Enrique Ramírez est né en 1979 à Santiago du Chili. Vit et travaille à Paris (France) et Santiago (Chili). Il a étudié la musique populaire et le cinéma au Chili avant de rejoindre en 2007 le Studio National des Arts Contemporains-Le Fresnoy (Tourcoing, France). En 2013, il a remporté le prix des Amis du Palais de Tokyo, Paris, France.

En 2014, il remporte le prix Loop fair, Barcelone. Il a notamment exposé au Le Palais de Tokyo, Centre Pompidou, Espace Culturel Louis Vuitton, IX Bienal international d’art, Bolivie; Museo Amparo, Puebla, Mexique; Musée de la mémoire, Santiago; Centre Culturel MATTA, Argentine, Buenos Aires et au Grand Café à Saint-Nazaire. En 2017, il est invité par Christine Macel à participer à l’exposition « Viva Arte Viva » de la 57ème exposition internationale de la Biennale di Venezia. En 2020, il a été nommé pour le prix Marcel Duchamp.

L’artiste est représenté par la galerie Michel Rein (Paris / Bruxelles) et par la galerie Die Ecke (Santiago).

++ www.enriqueramirez.net

Projet IMAGE=IMAGES IMAGINES

Le projet Image = images imagines mené avec les étudiant·e·s de l’ENSP est pensé comme une expérience collective autour de l’entretien documentaire.

Quelles sont les images que nous gardons en mémoire?
Ces images dont nous n’avons pas besoin de photos pour se souvenir ?
Comment notre imaginaire transforme ces images ?
Que voyons nous quand quelqu’un
nous raconte un souvenir ?
Images imaginées à partir des histoires pour les transformer en images.

Conférence

Son travail combine la vidéo, la photographie, les installations et les récits poétiques. Enrique Ramírez aime les histoires à tiroirs, les fictions chevauchant les pays et les époques, les mirages entre songe et réalité. L’oeuvre de cet artiste chilien, qui vit et travaille entre le Chili et la France, se concentre sur la forme vidéographique et les installations : c’est souvent par l’image et le son qu’il construit ses intrigues foisonnantes et s’insinue en équilibre entre le poétique et le politique.

Son imaginaire gigogne s’arrime dans un élément obsessionnel — il pense à partir de la mer, espace mémoriel en perpétuel mouvement, espace de projections narratives où s’entrecroisent le destin du Chili et les grands récits liés aux voyages, aux conquêtes, aux flux migratoires. Liquides, ses images disent le miroitement d’une vérité toujours fuyante, le ressac de l’Histoire, toujours la même, jamais pareille.

Enrique Ramírez a présenté son travail d’artiste à l’école, le 11 mars 2020.

++ (Re)Voir la conférence