Ça va pas ?!

Une série de conversations en 2020-21

« Ça va pas ? » est une invitation à prendre le temps d’être à l’écoute sensible de l’autre. À prendre le soin d’accompagner, par un mot ou par un silence, un accablement, une détresse, une mélancolie.

« Ça va pas ! » est le cri du désespoir et de la rage contre tous les silences. Le « ça suffit !» d’un soulèvement individuel ou collectif.

Tout est question de ponctuation : entre l’interrogation et l’interjection circulent, à intensité variable, le soin et la rage, l’écoute et la parole, la résilience et la résistance, enfin, toutes les déclinaisons du « Ça va pas ?! ».

Une école d’art, heureusement, est souvent confrontée à l’interrogation et à l’interjection. Cependant, dans cette année 2020-2021 on a le sentiment d’être confronté à une véritable nécessité de changer les questions et de considérer, plus que jamais, la vacuité de certaines réponses. C’est pour cette raison que l’ENSP a imaginé une série de rencontres qui mettent en dialogue la parole et la pratique artistique. Des artistes, des philosophes, des historien.ne.s et des scientifiques seront convié.e.s pendant l’année à échanger en ligne ou à l’auditorium de l’École sous l’invitation « Ça va pas ?! »

Marta Gili, Directrice de l’ENSP

« Nous expérimentons une nécessité de nous rencontrer autour de ce changement de paradigme global, face auquel nous réagissons de manières diverses : de la résistance à la résilience, du négationnisme à la colère ou bien la peur ; autour de la contradiction entre les distances qui nous sont imposées et l’envie de se connecter aux autres et à la nature.

Il y a un besoin de débattre sur ce moment que l’on sent bien être un tournant historique dont nous ne possédons pas de modèle à suivre, et pour lequel aucun spécialiste ne peut proposer une solution entière et à long terme. Nous habitons désormais dans un monde fluide et instable qui nous incite à repenser nos relations avec l’environnement naturel tout comme entre humains, afin de trouver de nouvelles façons, respectueuses et non-hiérarchiques, de coexister.

Cette série de conversations s’attache aux nouvelles formes que la recherche et la pratique artistique peuvent donner à l’exploration de sujets aussi divers que la culture, l’écologie, l’éducation, la science, et le corps. Chaque conversation présente des projets artistiques – des séries photographiques, des films, des vidéos ou des projets en ligne – afin de créer un dialogue avec les thématiques évoquées, de les compléter ou de les articuler entre elles. » 

Marta Ponsa, responsable des projets artistiques et de l’action culturelle, Jeu de Paume, Paris

Historienne de l’art, Marta Ponsa est responsable des projets artistiques et de l’action culturelle au sein du Jeu de Paume où elle organise des programmations de cinéma, des conférences et des performances. Par ailleurs commissaire d’exposition, elle a réalisé des projets sur la photographie européenne des années 1920-1950 et sur la vidéo et les arts visuels et numériques. L’exposition « Le Supermarché des images » a été son dernier projet comme commissaire associée au philosophe Peter Szendy.

#1 L’hospitalité de l’image

Avec Marie-José Mondzain et Randa Maroufi