Lola Reboud

Lola Reboud est née en 1982. Après l’obtention d’un D.N.A.P aux Beaux Arts de Cergy et d’un master en Esthétique à la Sorbonne, elle intègre l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris en photographie. Elle complète sa formation à New York, en 2008 au sein de l’agence Magnum Photo et y assiste les photographes Elliot Erwitt et Alec Soth. Puis en 2011 elle assistera une année l’artiste Yto Barrada, à Tanger.

Le fil conducteur de sa démarche artistique, principalement photographique, est la relation que nous entretenons aux Climats et où la géographie, en tant que milieu y est aussi importante que les individus. Dans ces lieux où elle se rend, elle confronte l’imaginaire collectif aux recherches menées en amont. Portraits, de paysages, de scènes de vies, associées ensembles, évoquent des sensations vécues par les habitants en lien avec leur environnement. Puis d’échanges avec des chercheurs tels que géographes, volcanologues, océanographe ainsi qu’avec les individus participants à des initiatives collaboratives, les espaces d’expositions permettent de construire un espace narratif visuel in situ incluant photographie, vidéo, papier peint, objets textiles, posters.

Lauréate du prix photo Levallois pour les Climats I puis de la bourse pour la photographie documentaire du CNAP pour Les Climats II au Japon, elle participe à l’expédition TARA Méditerranée puis à la commande photographique du CNAP La jeunesse en France, ainsi qu’à de nombreuses résidences d’artistes tels que méditérannée avec le CMP-Photo Lux festival, l’Institut Français du Cambodge, et des résidences missions avec la ville d’Evry ou Pierrefitte-Sur-Seine en Île de France.

Son travail est exposé régulièrement en France et à l’étranger (CentQuatre, ParisPhoto, Galerie du jour-Agnès b., Nooderlicht photofestival, Photaumnales, la Box-Bourges , Kyotographie, CCOArt Center-Osaka, musée Nicéphore Niépce, Festival Images Singulières, PhotoLux festival, Institut Français Kyoto, Archives Nationales de Pierrefitte-Sur-Seine, Fondation Yvon Lambert.
Elle est par ailleurs enseignante en photographie à Paris.

Résumé de thèse

«Temps/ Espace/ Couleurs – Les Climats – Photographier le milieu humain»

Les prises de vue réalisées pour une partie en Corse et qui incluent le portrait d’une jeune femme dans son environnement singulier, sont le point de départ d’une recherche visuelle sur la notion de Climats en tant que milieu humain – Fudo (selon Tetsuro Watsuji), traduit par le géographe Augustin Berque. La recherche menée intègre pour une part une approche photographique documentaire et de terrain, puis un échange avec des chercheurs d’autres disciplines telles que la géographie et la littérature. Au cœur de cette recherche il s’agit de développer des formes plastiques au plus prés de l’écosystème du territoire photographié.