ENSP - création de l'école

Création de l'école

Fondée à Arles en 1982, l'école nationale supérieure de la photographie est la seule école d'art en France exclusivement consacrée à la photographie.

Dès 1979, Lucien Clergue, Maryse Cordesse et Alain Desvergnes (photographe, enseignant, il avait créé le département d'Arts visuels de l'université d'Ottawa et était responsable de la communication visuelle à l'université Saint-Paul) s'entendent pour créer un lieu d'étude, de niveau universitaire, où l'on enseignerait la pratique et les techniques photographiques mais où la réflexion serait élargie au champ culturel du medium et de l'art en général

Avec l'appui du maire de l'époque, Jacques Perrot, les Rencontres d'Arles se retrouvent dotées d'un bâtiment au 16 rue des Arènes et la décision est alors prise de consacrer ce lieu à l'étude de la photographie. C'est le délégué aux Arts plastiques de l'époque, Claude Mollard, qui conseilla de créer une association de l'école.

En 1982 grâce au projet finalisé et suite à l'élection de François Mitterrand, l'école rentre dans les grands projets culturels du président.

Depuis des années, Lucien Clergue, Maryse Cordesse, Jean-Maurice Rouquette, Michel Tournier avaient fait d'Arles une capitale incontestable et incontestée de la photographie. C'est la raison pour laquelle il fut décidé d'y installer une école nationale de la photographie, hommage aux fondateurs des Rencontres, mais aussi reconnaissance de la cité arlesienne comme forum mondial de la photo , patrie de la photographie.

La pédagogie mise en place par Alain Desvergnes est à l'époque totalement novatrice. Se basant sur une petite équipe d'enseignants, un système de résidence d'artistes et d'intervenants se met en place. L'école nationale de la photographie mise sur la liberté créatrice, la découverte et la responsabilité de ses étudiants.

L'école nationale de la photographie a vu passer entre ses murs près de 600 étudiants, elle s'est transformée, au fil du temps et par la succession de ses directeurs, en établissement public en 2005, devenant ainsi l'école nationale supérieure de la photographie (ENSP), approfondissant ensuite son rayonnement artistique et international et s'engageant aujourd'hui dans la réforme des enseignements supérieurs artistiques.

Au delà de ses 30 ans, l'ENSP porte plus que jamais son regard vers l'avenir, preuve de sa jeunesse, de sa vitalité et de sa pertinence.

Top