Toute personne titulaire d’un diplôme de Master 2 ou d’un diplôme conférant grade de Master 2 (DNSEP ou diplôme de l’ENSP délivré depuis juin 2012 et obtenu avec mention), sans limite d’âge. Le doctorat ENSP-AMU place au premier plan le travail de création artistique. Ainsi, une attention particulière sera portée aux candidats justifiant d’un parcours artistique reconnu, en France et/ou à l’étranger.

Vous pouvez obtenir le diplôme de l’ENSP, un DNSEP ou un Master par la VAE.

Les candidats titulaires d’un autre diplôme ou d’un diplôme étranger ne correspondant pas au grade Master doivent prendre contact avec l’ED 354. C’est elle qui fournira le formulaire de demande de dispense et indiquera les pièces nécessaires au passage en commission de la recherche.

Le niveau de français attendu est le C1. Ce certificat peut être délivré par les centres culturels français. La rédaction du volet académique peut néanmoins se faire en langue anglaise si le doctorant la maîtrise davantage.

Comme tout doctorat, le doctorat “Pratique et théorie de la création artistique et littéraire” doit se faire en trois ans.

Les doctorants inscrits dans la discipline “Pratique et théorie de la création artistique et littéraire” doivent satisfaire une double exigence artistique et académique. Pendant les trois années de thèse, les doctorants ENSP-AMU s’impliquent dans une recherche bilatérale qui donnera lieu à la production et la soutenance :

  • d’un travail photographique problématisant une recherche aboutie ;
  • d’un travail écrit d’au moins 200 000 signes (espaces comprises, bibliographie non comprise) développant une réflexion rigoureusement problématisée, en rapport étroit avec sa pratique artistique.

L’ensemble de ces travaux est transmis au jury sous une forme facilement consultable et fait l’objet d’une exposition-soutenance dans un lieu adapté.

Le doctorant s’inscrit à l’ENSP et à l’AMU et bénéficie donc des ressources documentaires et techniques de ces deux établissements. Des espaces de travail commun sont mis à sa disposition à l’ENSP et à la Maison de la recherche.

Les doctorants en spécialité photographie doivent s’acquitter des droits d’inscription de l’ENSP dont le montant est fixé à 106 €. Ces droits sont complémentaires à ceux dont les doctorants doivent s’acquitter auprès d’AMU. Les inscriptions se font auprès des services administratifs de l’université (auprès d’Isabelle Fine ou Jeannine Pottiez-Ronceray au service scolarité, pour les droits d’inscription et la sécurité sociale) puis de l’ENSP (auprès de Laurence Canaux).

Le doctorat n’ouvre pas automatiquement droit à un financement. Les financements éventuels peuvent provenir de l’ENSP (bourses de recherche), de l’AMU (contrats doctoraux), de la Région (allocations), ou encore d’entreprises privées (CIFRE).

Le travail de chaque doctorant en photographie est supervisé par un artiste enseignant à l’ENSP, co-directeur artistique, et un directeur académique issu d’AMU. 

À l’ENSP, les artistes enseignants susceptibles de diriger un doctorat sont : Caroline Bernard, Arnaud Claass, Nicolas Giraud et Gilles Saussier (la liste est téléchargeable sur le site de l’ENSP).

Au sein d’AMU, les enseignants-chercheurs susceptibles de diriger un doctorat doivent être des professeurs de rang A, titulaires d’une HDR (Habilitation à diriger des recherches), et rattachés à l’une des six unités de recherche de l’ED 354.

Le doctorant est autonome dans la conduite de sa recherche, mais est en contact régulier avec ses co-directeurs. Il s’implique dans leurs activités de recherche et, à travers eux, dans celles développées par les unités de recherche qui l’accueillent.

Au sein de l’ENSP, l’encadrement doctoral comprend deux jours de séminaire trimestriel ainsi qu’un accompagnement personnalisé prenant la forme de rendez-vous individuel avec l’artiste-enseignant qui co-dirige la thèse.

À l’issue des trois années, le travail de recherche fait l’objet d’une soutenance-exposition au cours de laquelle le futur docteur présente les résultats de ses recherches artistiques et académiques. La soutenance s’effectue, selon le décret n° 92-70 et l’arrêté du 25 mai 2016, devant un jury de 6 membres, composé à parité d’enseignants HDR de rang A et de personnalités du monde de l’art. Les co-directeurs participent au jury sans pouvoir décisionnaire.

La procédure pour candidater au doctorat ENSP-AMU se décline en trois étapes : 

  1. La demande de co-direction à l’ENSP : après avoir identifié un co-directeur de recherche académique, le candidat choisit un artiste enseignant pour être son co-directeur artistique à l’ENSP et le contacte via le formulaire en ligne entre le 2 et le 31 mai.
  2. La pré-sélection : la commission doctorale de l’ENSP examine les candidatures et effectue une pré-sélection dont les résultats sont annoncés en ligne au mois de juin. Les candidats retenus s’engagent alors à envoyer leur dossier de candidature à l’ED 354 (la liste des pièces est consultable sur le site de l’École doctorale).
  3. Le comité de sélection : les dossiers des candidats sont examinés par un jury composé de professionnels du monde de l’art et d’universitaires en début d’année académique.

Les candidatures sont définitivement validées par le conseil de l’ED 354 en novembre.

La pluridisciplinarité du comité de sélection implique de présenter un projet clair et synthétique. Les supports visuels (diaporama ou tirages) sont indispensables. Les critères d’appréciation impliquent la qualité du parcours antérieur, l’originalité et la faisabilité du projet, la capacité du candidat à convaincre qu’il maîtrise toutes ses implications artistiques et académiques.

Ce doctorat a une visée d’excellence. Seuls quelques doctorants sont sélectionnés chaque année.